LA SELECTION


En même temps qu'il grandit et comme de toute façon, il n'est pas souhaitable de faire porter sa chienne avant la fin de son développement, il faut attendre ses troisièmes chaleurs .Vous avez tout le loisir de la préparer à l'épreuve qui cette fois va évaluer sa morphologie et son caractère.
Chaque pays définit ses normes
de manière précise.

Ici, en Suisse, ce test d'aptitude est obligatoire et incontournable pour figurer au Livre des Origines. Notre boxer se prépare donc à cet examen qui va mettre en valeur
ses qualités (comme ses défauts)
On attend de lui qu'il soit conforme au standard et qu'il témoigne des traits de caractère de la race: il doit montrer sa stabilité, sa résistance, son obéissance, sa fiabilité et va devoir prouver qu'il est un compagnon tout terrain qui ne se jette pas sur une poussette dans la rue, qui sait faire attention aux personnes moins alertes que lui. Bref, montrer sa capacité à rejoindre sa réputation de compagnon des humains.
Il ne doit pas être craintif car la peur peut rendre agressif. Ce doit être un bon gardien.
Une sorte de chevalier sans peur et sans reproches à qui les juges vont accorder notations et évaluations qui feront le feu vert pour
concrétiser une portée!