TOUT EST DIT?

Presque…
Donner à voir permet déjà de se faire une idée!

ALTAÏRE              ALTO


        ARIA                   ALLEGRA



Oui, nous voici au terme de l'expérience…
Le choix des 24 mois a tenu tout autant de cette date référente quant à accorder le statut d'être devenu mature aussi bien par le Boxer Club: c'est l'âge à partir duquel nos molosses peuvent passer LA SÉLECTION.
Mais aussi, plus communément, nous nous sommes tous promenés avec nos fougueux et croisant quelques admirateurs, voire amateurs qui les ont excusés d'être si démonstratifs!
-"Ah! Ils seront sages seulement à partir de deux ans!"

Nous y sommes.
La petite troupe vient de passer le cap.
Déjà! Tout a été si vite…

L'anniversaire, qui fête le "terme", pour la mémoire de la naissance reformule un changement statutaire.
Un changement d'heure…

Ici, le dernier rendez vous.
Qui fait le point à l'échéance.
Ai-je bien TOUT dit ?
Pour celle ou celui qui voudrait tenter l'expérience?
UNE PORTÉE POUR L'ÉTAT DE GRÂCE

J'ai PRESQUE tout dit.
Il reste à évaluer cette dernière ligne droite pour arriver aux deux ans!
J'ai réparti les impératifs:

-SANTÉ: Tout va plutôt bien; les tracasseries traversées ont relevé du courant des fragilités de nos brachycéphales, pas de catastrophes!
(Je remercie à chaque instant que tout se soit si bien passé…)

-MORPHOLOGIE: Pas à se plaindre!!! Oui, ils sont beaux, ces grands de La Dame du Nord!

-CARACTÈRE: le travail de SÉLECTION a été productif. Même si les maîtres sont un peu fatigués quelquefois!
Les options prises faisaient pencher la balance plutôt du bord Ferrari que 2 Chevaux! (Sans jugement de valeur sur chaque qualité!)
Nous ne sommes pas déçus!!!

-LA VIE AU QUOTIDIEN: Heureusement pour canaliser ce tempérament, toute la portée "travaille" dans l'encadrement d'un Club.
OBÉISSANCE, PISTAGE, tous vivent dans la proximité de leurs maîtres et leurs activités avec un cadre balisé.
Si, parfois, nous nous sommes inquiétés de réussir à gérer leur superbe énergie.
Au terme: oui, on y arrive malgré les ratées (normales) qui peuvent encore advenir!
Tous vivent au coeur de la maison et de la famille.
Je n'ai entendu que des histoires petites et grandes qui disent le bonheur complet de vivre avec eux.

-ÉLEVAGE:
J'ai trouvé… MERVEILLEUX
Je reste… ÉMERVEILLÉE
Mais je trouve compliqué…

A savoir le compliqué dans le choix de concilier une portée avec le niveau d'exigence des conditions demandées par le Club de Race.
Il est difficile une fois la portée partie de l'Élevage de garder la rigueur choisie.
Difficile de convaincre du bien fondé à faire les examens de dépistage si importants pour la pérennité de la race.
Tout comme d'éduquer à l'évidence de diagnostiquer les informations qui concernent l'état de santé de nos bolides. (dépistage, alerte, génétique)

D'avoir beaucoup échangé avec les éleveurs, j'ai retenu une proposition qui pourrait aider la question ?
(Ce n'est pas un Élevage de Boxers qui la pratique).
L'éleveuse rajoute au prix du chiot celui des examens de dépistage.
La somme reste bloquée pour effectuer les examens au moment opportun auprès des thérapeutes agrées.
Il semble que cela aide.
Le fait que cette contrainte soit posée au moment très "amoureux" de vouloir son chiot.
Celui où l'on est prêt à concéder beaucoup pour l'obtention de l'objet de son désir soit favorisant.

J'ai fait le tour des Élevages pour confirmer le constat.
C'est lorsqu'il est question de reproduction que sont remplies les exigences de dépistage…
Ce qui signifie qu'il y a encore à oeuvrer pour faire passer le message de l'importance pour la race de pratiquer les dépistages.

Les statistiques en Suisse rejoindraient ainsi le niveau de celles, allemandes qui restent le barème de référence à la rigueur.
Contrôler TOUTE la portée et pas seulement ceux qui vont se reproduire.

Compliqué de convaincre.
Compliqué d'insister.
Compliqué de s'immiscer, quelque part, dans la vie privé des maîtres avec leur chien.
Comme si le marché serait conclu d’être quite pour se délier de l'éleveur, une fois le chiot parti.

Sauf que le choix d'un Élevage agréé témoigne bien du soin sur lequel on compte.
Que celui ci fasse bien tout ce qui se doit…

J'ai eu beaucoup de chance avec la portée.
J'ai eu des nouvelles tout au long, en continu.
Régulièrement, à 100 %.
C'est, rare.
Je ne parle pas des photos qui nous ont régalé et aussi fait envie!!
Beaucoup de chance encore à 100 %:
La petite troupe devenue grande est dans l'accomplissement de son potentiel de qualités.
Tous sur un terrain de travail dans l'encadrement d'un Club.
Et vivent à la maison comme ils ont été…, élevés…

Pour tous les lecteurs, chacune et chacun sait l'importance accordée ici à être -très- choyé…
Il ne passe pas aussi un jour où je remercie intérieurement de les savoir bien entourées…

Néanmoins, l'Élevage de LA DAME DU NORD n'a pas fait d'émules!
(Bien entendu, si je me trompe, nous ne manquerons pas, passé ce terme, de faire un communiqué spécial!!!)
Il semble que l'option de continuer l'expérience ne soit pas d'actualité.
Je comprends…
Car c'est exigent, très…
Car c'est mobilisant, très…
Car c'est une grande responsabilité, très.
Et plutôt que de ne pas bien faire tout comme il convient, il vaut mieux renoncer.
Et laisser faire les spécialistes.

Mais, malgré l'exigence.
Malgré l'importance de la mobilisation.
Malgré les risques engagés par la responsabilité.
(Surtout si par malchance, on croise de gros pépins…)
Je me suis posée la question.
Si j'avais su, aurais-je tenté L'EXPÉRIENCE?
Ma réponse est immédiate.
OUI, sans restriction: l'émerveillement vaut tout le reste…

Surtout pour la dernière chose à dire pour avoir bien TOUT DIT.
Si vous voulez tenter l'expérience, faites pour garder un chiot…
Garder un chiot qu'on a mis au monde et élevé, c'est… EXTRAORDINAIRE

En plus, pour ceux qui craignent le chagrin de devoir se séparer de sa portée.
(J'ai entendu ça, beaucoup).
Vous savez quoi?
REGARDER ALTO, C'EST LE BONHEUR DE CONTINUER DE LES VOIR, TOUTES…

Voilà, tout au bout, il me reste à vous remercier chères et chers internautes de votre… FIDÉLITÉ.
De redire ma reconnaissance à tous ceux qui figurent dans la liste des remerciements sur ce site…
Pas le moindre: ma pensée émue, chaque jour, pour les maîtres d'ALTAÏRE, ARIA, ALLEGRA, d'être si AIMANTS
Un dernier merci: pour cette éleveuse (traditionnelle! Elle se reconnaitra!) de m'avoir soutenu.
Sans le savoir, de m'avoir dit et écrit:

-"Depuis La Dame du Nord, j'OSE continuer, APRÈS, de suivre avec ténacité les chiots de mes portées…"

Ce site pour que d'autres éleveurs encore OSENT et continuent d'oser, sans se décourager…
Malgré le nombre de portées et de chiots qui réclament beaucoup de persévérance…

Ténacité, persévérance, cette volonté…, de BOXERS, pour ÉLEVER.

CELA VALIDE LE CHEMIN.

LA GROSSESSE NERVEUSE

Elle n'est pas obligatoire mais statistiquement assez fréquente (semble t-il davantage chez les chiennes de famille que dans les élevages.)
Elle fait partie du cycle normal de la chienne: c'est la boucle qui termine la période des chaleurs au niveau hormonal.
Mais elle se manifeste plus au moins fort dans ses effets.
Comme pour les humains, les taux hormonaux ne provoquent pas obligatoirement les mêmes effets.

Lorsque les pertes sanguinolentes sont terminées, pendant environ deux mois le taux de progestérone se maintient.
(Ce qui explique qu'on ne peut pas vérifier par un dosage hormonal une grossesse chez la chienne mais seulement par l'échographie).
Ceci est donc normal et sans gestation, le taux de progestérone va baisser et celui d'oestrogène remonter.
Jusqu'au prochaines chaleurs.

Parfois, ce phénomène ne se régule pas ainsi et la chienne va continuer le processus comme si elle est gestante.
A savoir que gestante, elle met bas au bout de deux mois environ et fait sa montée de lait pour nourrir ses petits.
C'est ce qui se passe sans petits dans une grossesse nerveuse .

Il n'y a pas de lien entre un désir d'avoir des petits et ce phénomène qui est un reste de mémoire de meute en quelque sorte.
Dans une meute, seule la femelle dominante met au monde des petits.
Les autres femelles s'accordent hormonalement en régulant les taux hormonaux sur la femelle dominante.
Ainsi, si celle ci meurt, elles peuvent s'occuper de le survie des petits.

Encore une fois, question du soin à la vie, nos boxers peuvent nous en montrer…

La grossesse nerveuse est un reste de cet état de fait, une mémoire qui perdure.

Boréale a toujours fait une grossesse nerveuse.
C'est plus fort depuis qu'elle a eu ses petits.

Nous avons appris à traiter la question au fur et à mesure.
Il existe un traitement hormonal qui doit stopper le processus: nous, ça n'a pas marché et Boréale devenait complètement énervée mal dans sa peu, très agitée.
Nous avons essayé l'homéopathie (pas un franc succès non plus...)
Et nous avons fini au remède de grand mère...
LE PERSIL.
Lorsque les mamelles grossissent franchement (au terme des deux mois), on rajoute la moitié d'une botte de persil à la gamelle.
Bien haché (passé à la moulinette c'est mieux) et mélangé à un peu de pâté appétente qui se colle autour des croquettes.

Nous diminuons sensiblement la dose de croquettes (qui dit manger dit fabriquer du lait...)
Il peut être utile de mettre une journée à la diète (toujours l'idée d'empêcher la fabrication de lait).

Moi, je n'aime pas ce moment car je crains toujours le débordement vers le problème de mamelles comme il peut y en avoir à l'allaitement.
Mais il n'y a pas de choix: il faut faire avec…
Et surveiller donc les mamelles qui grossissent dans la vigilance à ce qu'il n'y ait pas de lait...
Pas drôle…
Certaines chiennes prennent leurs jouets comme des petits et peuvent devenir agressive comme si c'était leur petit.
Dans ce cas, il convient d'enlever tous les jouets pendant cette période.

Nous n'avons pas eu ce souci, ni avec Alto (je vous dis pas la tête si en plus on l'avait privé de ses jouets!!!)

Mais le caractère change nettement, le comportement est celui d'une…, MÈRE QUI NE PENSE QU'À UNE SEULE CHOSE: sa portée

Le mot clé me semble à l'identique de celui du suivi dans la mise bas: ACCOMPAGNER le moment.
En se disant que ça passe, que les mamelles remontent et tout redevient comme avant!!!

La vigilance tient de ne pas se laisser déborder; auquel cas sans hésiter: VISITE A VOTRE VÉTÉRINAIRE TRAITANT.

GÉNÉTIQUE OU ACQUIS, CELA CHANGE TOUT.

Essayons de continuer d'avancer dans la compréhension de la situation cardiaque de nos athlètes au grand coeur, il le faut...
Il le faut pour cause de notre confrontation à ces problèmes de cardiopathies concernant cette race de manière, comment dire ?
Très…, personnelle.Aller chercher enseignements et statistiques sur la question, c'est rencontrer la formule:

FORME PARTICULIÈRE POUR LE BOXER.
(Je répète souvent qu'ils sont... A PART!)

Cela peut générer difficultés et malentendus quand on se trouve face à un pépin de santé.Plus je me suis mise à chercher (ce qui donne quelques chances supplémentaires de trouver) et plus j'ai rencontré de drôles d'histoires. Dramatiques parfois... Je préfère ne pas m'étendre sur le nombre d'euthanasies pratiquées suite à un examen cardiaque au regard de ce que j'ai élucidé...
D'où l'importance du partage des informations entre éleveurs et maîtres de nos vedettes.

La semaine dernière, nous avons essayé de cerner mieux cette STÉNOSE AORTIQUE que nous tentons d'éviter dans nos choix de saillies par le dépistage qui permet d'identifier les chiens exempts de la maladie.
En sachant qu'un porteur sain peut malheureusement se cacher derrière un bon résultat et transmettre le gène que l'on fuit: c'est la "fabrication d'origine" de notre race d'élection qui contient le risque potentiel.
L'aorte de nez écrasés doit rester un endroit de vigilance pour les amoureux de la race.La sténose signifie que des turbulences adviennent dans le flux sanguin suite aux obstacles rencontrés.
Pour cause de ... BOXER, ce tuyau est souvent d'un diamètre un peu étroit au regard du coeur d'athlète du boxer.
Ce qui signifie que, paradoxalement, tous ces exercices physiques qu'ils adorent accomplir (sans limites le plus souvent...) peuvent se retourner contre eux.

A savoir que l'idée qui prévaut des bienfaits de l'exercice physique peut faire contradiction. Car avec un muscle cardiaque hyperperformant et un tuyau un peu juste dans le diamètre pour laisser passer le flux sanguin dans la vélocité qu'il faudrait en adéquation, on peut se retrouver au final avec des mauvaises surprises dans le fonctionnement: c'est souvent l'explication du fameux SOUFFLE très souvent présent à l'écoute du coeur de nos bolides.

L'idée, c'est que TOUT DOIT RESTER EN ADÉQUATION.
Si le diamètre de l'aorte est un peu limite (information à laquelle chaque maître de boxer a accès grâce au dépistage!), restez vigilants +++ à doser les efforts de vos sportifs.
NE LÉSINEZ PAS SUR LES TEMPS DE REPOS pour éviter un hyper développement du muscle cardiaque par un entrainement trop intensif.Le boxer demande à être limité car c'est comme quand il aime quand il se dépense: c'est toujours démesurément...

LA MYOCARDIOPATHIE DILATÉE (MCD) est la deuxième pathologie qui affecte le muscle cardiaque avec un effet de déformation et dilatation du coeur.


Nos boxers font partie des races qui sont sur la liste des risques héréditaires.Là encore, il convient d'être attentifs, TRÈS.

Parce que ce n'est pas une maladie mais l'effet visible et lisible d'une cause qui peut être très variée. Ainsi les VERS DU COEUR génèrent une augmentation de taille du ventricule droit mais des infections virales, bactériennes, hormonales et même alimentaires peuvent occasionner un désordre type MCD.

C'est là que l'ALERTE DOIT SONNER EN ZONE PLUS QUE ROUGE.
Puisque la cause n'est pas génétique mais acquise.
IL FAUT DONC CHERCHER À COMPRENDRE.
Et ceci sans défaillance.
Malgré le choc du diagnostic.
Malgré le chagrin du pronostic.
REFUSEZ DE BAISSER LES BRAS.

Parce que trouver la cause, c'est possiblement pouvoir mettre en place un traitement. De surcroit, rappelez vous, c'est répertorié partout: LES BOXERS SONT À PART.

C'est la raison pour laquelle il FAUT ET IL LE FAUT ABSOLUMENT aller consulter auprès de SPÉCIALISTES DU BOXER.
C'est pourquoi il y a un Club de Race qui fait les recommandations.
C'est pourquoi vous avez choisi de choisir votre chien auprès d'un éleveur agréé par ce Club.
C'est pourquoi, si quelque chose ne tourne pas rond, qu'un diagnostic et pronostic est posé:

N'HÉSITEZ PAS, CONTACTEZ VOTRE ÉLEVEUR.

N'ayez aucun doute: ils prendront soin de vous aider.

VOS chiens resteront à jamais NOS chiots...

ALERTE

Non, non, nous n'avons pas changé de race à la Dame du Nord!
Mais nous soutenons la vague d'information qui concerne un parasite qui peut générer des conséquences dramatiques pour nos boxers.
Attention aux VERS DU CŒUR.

Le renard, responsable de la dissémination du ver cardiaque fraye de manière de plus en plus proche de nos habitations. Que ce soit en montagne ou en ville. Lorsque nos boxers broutent l'herbe, l'infection peut alors s'installer.

Nous vous renvoyons pour plus de détails à l'article de la revue INFO CHIENS, cynologie romande numéro 9-10 de septembre octobre 2013.Vous y apprendrez les risques catastrophiques liés à la nouveauté de cette infection: dont celui de passer à côté du diagnostic.

SURTOUT POUR LES BOXERS.

Je m'explique: les efforts des éleveurs à encourager le dépistage des problèmes cardiaques de nos nez écrasés amènent forcement à l'objectivation des fragilités des élus de nos..., cœurs. La statistique, malgré les précautions mises en place par les Club de Race reste affligeante. La SÉLECTION ne protège pas comme on voudrait le cœur de nos athlètes qui reste le siège de tracas. C'est à nous, les maîtres qu'il incombe de prendre soin, sans mollir, avec EXIGENCE.

Ceci d'autant plus à cause de cet état d'ALERTE.

En effet, assumer le dépistage, c'est faire une échographie qui va montrer un état des lieux.
Cet examen est le plus fiable à objectiver un risque de contamination par les vers du coeur.
Oui, MAIS... Les modifications devenues lisibles et visibles peuvent, dans le cas de nos boxers, être confondu avec une lecture de problèmes cardiaques génétiques.

ALERTE donc, deux fois : une modification de taille ou de forme d'un ventricule ne doit pas être confondue avec une MYOCARDIOPATHIE DILATÉE qui est un des risques de malformation cardiaque de notre race.

Pour en finir avec les vers du cœur, une ANALYSE DE SELLE ET DE SANG permet le diagnostic. Bien entendu la précocité du diagnostic va augmenter la possibilité de traiter en réduisant les effets néfastes de la diminution de la fonction cardiaque.

On pourrait retourner, donc, les choses à notre avantage: notre vigilance exigeante de maîtres de boxers à s'occuper de leur cœur ferait indice de garantie. L'écoute et la recherche d'un souffle systématique lors du contrôle vétérinaire (il vaut mieux un thérapeute bien averti...), plus le dépistage qui se devrait d'être OBLIGATOIRE (j'y reviendrai avec des propositions pour élargir encore ce qui constitue pour notre race une protection du risque génétique) constituent un plus. C'est le bon sens pour limiter le danger de passer à côté du mauvais bord du risque: LA MORT PRÉMATURÉE.

Car c'est bien le sujet: on sait le soin à prendre d'évaluer la STÉNOSE SOUS AORTIQUE du boxer. Depuis quelques années les Clubs de Race encadrent l'information.

Lien assez long à charger, dossier en pdf. Sténose sous aortique

Les éleveurs font eux l'interface avec les acheteurs.


Oui, MAIS, il faut là encore soulever une ALERTE.
Face au visible, lisible de la lecture échographique d’une myocardiopathie dilatée, sommes nous face à une pathologie génétique ou bien une pathologie acquise ?

Génétique ou bien acquis? Cela change tout.

La semaine prochaine, nous continuerons d’essayer de comprendre mieux.
Pour FAIRE MIEUX encore et toujours avec nos boxers.

Je le redis: ILS LE MÉRITENT.

Je tiens à remercier tout particulièrement nos deux cardiologues SPÉCIALISTES DES BOXERS, recommandés par le BOXER CLUB SUISSE pour leur patience, concentration et gentillesse à répondre à mes questions.
Docteur AMBERGER
Docteur KOVACEVIC

(L'ordre n'est qu'alphabétique pour ma reconnaissance à l'un et l'autre...)


ON EST ENCORE DANS LES CHOSES SÉRIEUSES AUJOURD'HUI!

On va se servir de notre bonhomme d'Alto pour cerner encore d'un peu plus près notre grand sujet: la SÉLECTION, concernant cette race qu'on aime tant… Le Boxer!
Pour sûr, c'est bien un boxer, Alto!
La sélection recouvre tout autant les questions de morphologie (la référence au standard de la race) que le caractère: les qualités, le tempérament attendu.
Bref ce qui fait qu'on les aime tant!!!

Élever, c'est entrer dans cette préoccupation: chercher à améliorer encore et encore.
Chaque éleveur a un peu ses propres coups de coeur avec telle ou telle caractéristique concernant la morphologie ou bien le caractère (d'où les lignées dites "de travail"qui cherchent à fixer ces traits).
Avec la SÉLECTION, l'idée c'est de réussir à perpétuer le meilleur.

En sachant que la génétique contient son aléatoire et qu'on a pas de certificat de garantie même en prenant grand soin d'atteindre le but escompté.
Mais ce qui persiste et fait toute la grandeur de la démarche, c'est l'application à essayer.
Et malgré ce qui rate, de continuer quand même.

C'est pourquoi nous avons les Boxers d’aujourd'hui, si beaux, si bons et malgré le poids des déceptions de ce qui n'a pas pas marché comme on voudrait, cette volonté de continuer.

Toujours plus haut…

Je l'ai dit déjà: lorsqu'il s'est agit de choisir le promis pour Boréale, il fallait chercher à partir de ce qui est pour tenter d'améliorer et faire complémentarité ou correction.
Accepter donc qu'il y avait des choses à rectifier (ah bon!!!).
Mais surtout, cette affaire est quasi une affaire de spécialiste: il faut bien connaître les constantes dans les lignées et leurs productions pour avancer dans cette exigence.

Vous qui suivez le blog de la Dame du Nord savez combien nous avons été sur chaque question secondés et accompagnés (je continue de ne pas savoir comment remercier d'avoir bénéficié de ces compétences, sauf d'essayer de poser cette modeste pierre à l'édifice par le témoignage qu'est ce blog et tenter de faire comprendre mieux le sens de tout ce travail pour la race…)

Voilà, nous venons, tout ce temps après la naissance, d'avoir la visite de celui qui a fait tout ce travail d'orfèvre. Le mot n'est pas trop fort quand je l'entends m'expliquer avec force détails la différence par exemple de l'OEIL d'un boxer.
Vous n'imaginez pas la subtilité du décorticage qui va tout autant de la couleur que de la forme, la précision des traits du blanc comme du noir.
Ensuite prenez chaque détail un par un du crâne à chaque partie du corps dans la précision la plus stricte.
Je vous le garantis: c'est chaque fois tout un programme!
Ainsi, je viens d'apprendre (entre autre plein de nouvelles choses) que vous devez vous réconcilier avec votre boxer s'il bave un peu: c'est normal. Car la babine doit tomber comme il se doit aux titres de noblesse!
Voilà si pas, et qu'elle tombe un peu, pas assez et bien, listez du bord c'est dommage, faut corriger!!!

Alors, Alto, vous pensez bien qu'il y est passé au microscope: 17 Mois et les traits s'affirment (et c'est pas fini, j'apprends que là à 34 kilos, je ferai bien de me préparer à vers une quarantaine, si! si!)
Nous avons re-parcouru (pour que je comprenne bien la chose) les photos de petit à maintenant pour que je continue de faire des progrès dans la connaissance de cette race que…, j'adore: ça, c'est pas un scoop!!!

L'envie du partage reste toujours présent alors nous avons fait ici un petit montage: vous allez le revoir de petit à maintenant: 17 mois.


2 jours

1 semaine

2 semaines

3 semaines

1 mois

2 mois

4 mois

10 mois


Alto 17 mois

Jusqu'à cette photo qui m'a arraché le mot: mon magnifique!…
Mais j'aurai et peux écrire:
NOTRE MAGNIFIQUE.

Je m'explique: forcément on voit bien quand on le regarde que c'est sans discussion un beau chien.
Parce que ce n'est pas seulement Alto qu'on voit mais tous ces magnifiques en amont (et à venir…) du travail de SÉLECTION.

Je n'entrerais pas dans la terminologie très technique qui en réfère au standard car ceux qui la connaissent feront l'évaluation des connaisseurs et nous qui suivons Alto à cause de la portée, on a le coup au coeur comme les connaisseurs.
Ces qualités qui nous touchent font résonner "NOTRE" magnifique.
LE BOXER…

(En plus on sait combien c'est un bon boxer, ce tendre là…)

Ce que j'ai envie de vous raconter (je ne peux pas résister, vous me reconnaitrez!) c'est l'histoire de cette photo.
Bien sûr, pour tout ceux qui suivent les expositions ou les revues cynophiles, cette position est celle que l'on cherche à cultiver pour présenter son chien (c'est un travail aussi!!!)

Moi, j'avais remarqué combien Alto se mettait tout seul dans cette position dans certaines circonstances mais zut, pas l'appareil photo juste à ce moment!!!
Chaque maître s'y reconnaitra, on a tous dit ce Zut là!!

C'est bien l'histoire du spectacle: il faut pouvoir le produire et reproduire à volonté (ici celle du chien!!!)
Voilà donc bien la différence avec le savoir le faire!

Celui qui tient le chien, on l'appelle "le bout de laisse".
Ici, sur la photo, ce n'est pas moi le bout de laisse!
Notre visiteur, évaluateur, visionnaire de ce qu'il s'agissait d'améliorer avec notre (merveille…) de Boréale pour arriver à notre portée, est en bout de laisse.

Il ne risque pas de figurer sur la photo car moi je regardais le déroulement et je peux vous certifier qu’il ne visait qu'une seule chose: mettre Alto en avant.
Lui devenait invisible de toute façon: toute sa concentration, c'était qu'on voit ses qualités de… Boxer!
Comme si de rien n'était: et un petit pas en avant pour détendre la laisse et hop je remets un peu de tension.
Moi j'étais supposée devant attirer l'attention de mon t'es le plus beau fais voir.

Tout loupé: quand il me regardait faire, Alto, vous savez quoi: il reculait genre je prends mon élan on va faire un super partie de je te saute dessus comme je sais bien y faire!!!
Alors, le doigté, ça n'a l'air de rien mais…, c'est l’épouse du bout de laisse (il faut dire que ce couple d'éleveurs là, ils ont élevé un champion!!!....)
Invisible derrière un bosquet (elle aussi, décidément ! il n'y en a que pour le chien !!!), elle remue quelques branches avec un petit bruit (discrète comme dans la vie mais l'expérience de cette humilité de beaucoup d'expositions à mettre son grand champion en avant…)

Et voilà l'affaire;
Ça a pas pris longtemps.
En plus il parait qu'Alto fait tout ça avec beaucoup de naturel.

Mais moi je vous le dis: il y a derrière cette photo tout ce savoir-faire en plus de l'activité visionnaire de la connaissance des lignées de chiens qui depuis des générations font les joyaux de la race.

J'ai pensé après coup à ce qui caractérise l'activité artistique: faire apparaître sa propre vision pour la partager avec les autres qui par le fait font le même chemin que celui de l'artiste.

J'étais très émue… Justement parce que j'avais la chance de voir dans mon Alto toute cette beauté du BOXER…

En plus et je me dois de le dire: il y avait dans ce décorticage de chaque qualités (quelques défauts encore à améliorer ah bon?!!), vous ne pouvez pas imaginer:
tellement d'amour pour lui…

D'être ce qu'il est: un BOXER.
Magnifique....


MAINTENANT, IL FAUT PARLER DE CHOSES SÉRIEUSES.


La SÉLECTION est une chose sérieuse.
C'est elle qui permet de préserver les qualités d'une race.
Ici, la chose sérieuse, c'est LE BOXER.

Choisir d'accoupler BORÉALE et BO-RUDY n'a pas seulement répondu à des impératifs de construction (améliorer des qualités).
Ou enrichir le patrimoine dans le caractère (Bo-Rudy est un grand Champion de Travail).

Le avant toute chose, c'était de garantir au mieux de :
LA SANTÉ.
En sachant que malgré tout, on ne peut pas protéger de tout.

Les fragilités du BOXER, ce solide pourtant, ce sont:

-Les problèmes de hanches: dysplasies.
-Les problèmes de coeur: sténoses aortique et pulmonaire.
-Les problèmes d'ossature: spondylose.

Les éleveurs, encadrés et contrôlés par le Club de Race travaillent à limiter, cherchent à éradiquer ces fragilités de la race.
Aujourd'hui,le dernier bilan des statistiques publiées par le BOXER CLUB SUISSE fait sonnette d'alarme.

La décision d'unir les potentiels de Boréale avec Bo Rudy n'a pas tenu qu'à chercher du plus dans le croisement des arbres généalogiques.
Ils n'ont:
NI PROBLÈMES DE COEUR, NI PROBLÈMES DE HANCHES OU D'OSSATURE.

POURTANT, nous, les maîtres d'ALTAÏRE, ALTO, ARIA OU ALLEGRA n'avons pas pour autant de certificat de garantie de les épargner de l'une ou l'autre de ces fragilités.
La génétique continue de faire sa propre sélection en dehors de notre contrôle.

Chercher à infléchir les lois de la génétique, c'est pratiquer trois examens qui montrent l'état des lieux.

-Une échographie cardiaque (elle doit impérativement être réalisée auprès des services vétérinaires autorisés.
-Une radiographie des hanches (elle doit impérativement être réalisée par un vétérinaire traitant suisse)
-Cette radiographie permet de voir la colonne vertébrale et évaluer un degré de spondylose dite juvénile (qui n'est pas enregistrée officiellement).
-C'est à l'âge de deux ans qu'une radio simple sans anesthésie va permettre l'évaluation définitive de la spondylose qui figurera sur le pedigree.

Ce sont ces informations auxquelles celui ou celle qui décide d'une portée a accès pour travailler à la SÉLECTION.
Ces données donnent une idée des risques et potentiels d'une lignée pour aider à améliorer les qualités de nos… BOXERS!
Plus il y a de données et meilleure est la visibilité.
Plus une portée est évaluée entièrement, plus la fiabilité augmente.

UN AN est la date passage de ces CHOSES SÉRIEUSES.

Chaque maître de boxer pourrait considérer qu'il n'est pas concerné par ces choses s'il ne décide pas de faire reproduire son chien.
C'est une erreur: NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS.

Pas seulement parce que vous aidez à la préservation de la race que avez choisi.
En pratiquant les examens de dépistage de ces problèmes, c'est votre boxer que vous aidez en même temps.

Il y a un peu plus d'une décennie, avant que ne soient rendus obligatoires les dépistages de pathologies cardiaques, il n'était pas rare d'entendre les histoires de jeunes boxers plein de fougue foudroyés pendant un jeu.
Sans avoir crié gare auparavant: lancer la balle une fois de plus, de trop…
On connait leur entrain…

Aujourd'hui, quand bien même le dépistage indiquerait un problème, la médecine vétérinaire a fait les mêmes progrès que celle humaine sur les pathologies cardiaques.
Encore faut-il savoir qu'il faut traiter.

DÉPISTEZ, VOUS SAUREZ.

L'examen est simple, indolore et la contrainte tient de se rendre auprès d'un vétérinaire agrée.
Nos boxers méritent le temps et le coût à investir…

En suivant, une fois que vous saurez que tout va, que pas de précaution particulière à une anesthésie.

Faites la radio des hanches qui nécessite une anesthésie (légère).
Vous aurez en plus une idée de l'état de la colonne vertébrale.

UN AN ET BON POUR LE SERVICE.
Désormais vous pouvez envisager le vélo, le trekking, jogging et y aller de l'accompagnement avec nos sportifs qui adorent ça!
Vous saurez le comment vous devez doser la machine!
Sans jamais oublier quand même qu'il faudra souvent leur rappeler de s'arrêter.
Ils ne savent pas très bien s'arrêter tout seuls!!!!

Ici, à LA DAME DU NORD, nous passons donc aux choses sérieuses.
C'est toujours un pincement…, au coeur…, le nôtre…, ces évaluations en attendant les résultats…

Pour l'un de mes boxers, nous sommes sortis de l'examen avec écrit en gras sur le compte rendu:
-risque de mort subite.

RIEN n'aurait pourtant donner à penser ce diagnostic…

Moi, j'étais effondrée…
Dés la sortie de la clinique vétérinaire, je ne réussissais même pas à empêcher mon jeunot de tirer sur la laisse…
Tant j'étais terrorisée…
(Quant à lancer sa balle préférée, je vous dis pas…)

Heureusement, faire partie d'un Club de Race, c'est bénéficier de l'accompagnement des autres qui ont l'expérience.

Aujourd'hui, pour cause d'ALTO, je repense encore à la voix de cette maîtresse d'un grand champion.
Atteinte elle même d'une grave maladie (elle savait bien en double de quoi elle parlait…)

Elle n'est plus là pour se reconnaître, quoi que…, bien vivante en moi ce jour du moment des choses sérieuses…

Un vrai électrochoc à me remettre le mien : de cœur, sur la bonne fréquence.
Quand elle m'a demandé (avec une certaine…, fermeté.)
Vous savez, de celle de quand on s'adresse à son chien pour obtenir ce qui se doit…
De regarder mon chien.
D'attirer son attention (vous reconnaitrez ce qu'on apprend tous à faire sur un terrain de travail).

-"QUAND IL TE REGARDE, LÀ, BIEN DROIT DANS LES YEUX ET QU'IL ATTEND TOUT DE TOI,
EST CE QUE CE N'EST PLUS LE MÊME QU'HIER???"

Message reçu.
C'était toujours mon bonhomme de boxer, celui qui attendait de moi la même chose que la veille.
Y compris sa balle…

Pour information ,j'ai donc continué de jouer (pour cause de boxer…), de marcher dans nos montagnes (beaucoup…)
Il nous a quitté dans sa treizième année: pas d'un problème cardiaque.

Leçon à vie.
Je continue, comme vous savez, de choisir nos boxers…

Sauf le soin des précautions à l'anesthésie, une vigilance accrue aux situations de stress, il n'a jamais eu besoin d'être sous médicaments.

Et il m'a faite grandir:

LA PEUR N'ÉLIMINE PAS LE DANGER.

J'ai,chaque fois, peur…

Pire, cette fois, j'ai QUATRE fois peur…

Mais cette chose sérieuse est INCONTOURNABLE.

Aucun de nous, maître de boxer ne doit s'échapper, ni marchander du devoir de dépistage.

Nous le leur DEVONS.

POUR DÉFENDRE ET PROTÉGER CETTE RACE QUE NOUS AIMONS.




UN AN…

Pour de joyeuses Pâques!
Je ne résiste pas de partager cette photo de notre grand ALTO les jours de festivités!
Vous vous souvenez les ballons?
Il y a celle ci….

Où il redevient….CHIOT….
Pour nous rappeler qu'un boxer:
C'est vraiment grand à seulement DEUX ANS!
Alors restons patients à leur laisser le temps de finir de grandir…
Pour cause de…
BOXER!!!


JE REÇOIS UN ARTICLE

C'est un article du journal suisse FEMINA qui en date du 14 Octobre 2012 parle des CHIENS.
La journaliste interroge la place de "nos toutous" à l'heure actuelle .
Et demande des réponses au Professeur honoraire du département d'écologie et évolution de l'université de Lausanne: JACQUES HAUSSER.

Merci, merci pour cet envoi qui m'a comme prévu donné à penser!
Je ne résiste pas à partager avec vous la phrase surlignée qui ,vous le comprendrez tout de suite a fait attache à ma reflexion!

La question qui se pose tient du devenir de la place future du chien en tant qu'espèce dominante au regard de l'espèce humaine.
L'homme et le chien ont modifié leur rapport: au début la domestication du chien tenait de pouvoir en faire un animal d'utilité.
Désormais le chien est devenu membre à part entière de la famille.
Par le fait, la compréhension entre l'homme et l'animal s'est améliorée.

Je vous reproduis la citation surlignée du Professeur HAUSSER:

"…Avec le temps, la compréhension de l'homme et du chien s'améliorera peut être encore, à condition toutefois que les individus qui sont les meilleurs interprètes du comportement humain puissent se reproduire.
Actuellement, ce n'est pas du tout le cas. Les chiens familiers - les plus sollicités par l'homme - sont souvent stérilisés."


Evidement, si je vous dis qu'il faut encourager ABSOLUMENT la reproduction dans les conditions que vous connaissez bien concernant LA PETITE TROUPE DE LA DAME DU NORD, vous ne serez pas surpris!!!


LE JOUR DES ROIS



Aujourd'hui c'est comme ça dit le calendrier.
Nous c'est LE JOUR DE LA REINE….


Car c'est l'anniversaire de l'année dernière:
le jour de la première goutte de sang.
Boréale l'a choisi inoubliable!


Et c'est,
INOUBLIABLE….


LES CHALEURS


NEUF MOIS…
Presque demain.
Pour les humains, neuf mois est un cycle très signifiant.
C'est en même temps une fin (celle de la gestation).
Et aussi un début.
Naître.

Le moment s'appelle LE TERME.
Nous arrivons donc à terme…

Et c'est curieusement la période choisie par Boréale pour faire son RETOUR DE CHALEUR.
Celui qui signifie bien que l'histoire de sa première portée arrive à son terme!

Que c'est aussi un retour au début:
tout a commencé avec ses chaleurs attendues pour aller vers la saillie!

Presque un anniversaire: l'année dernière à la même époque, nous étions dans l'attente!

Ce retour des chaleurs fait vraiment une boucle qui marque aussi une autre attente.
Les chaleurs attendues d'ALTAÏRE, ARIA et ALLEGRA!

ALTO a pris son tour quelques jours avant le changement hormonal de sa mère.
Il s'est décidé à "lever la patte"!
Voilà: il devenait un grand!

(Vous qui suivez l'histoire de la petite troupe, savez qu'on a pas rigolé tous les jours!!!…)

Ce retour de chaleur nous a bien tracassé.
D'abord, nous avons eu bien du mal à configurer la date de l'évènement.
Malgré mon ardeur à la course aux infos, il n'y a pas grand chose sur le sujet.

L'enquête auprès des éleveurs a donné des indications fluctuantes et imprécises.
Il ne semble pas y avoir de règles sur le sujet.
Les chaleurs peuvent revenir comme l'était le cycle de la chienne avant la portée.
Elles peuvent aussi statistiquement allonger le cycle d'un mois environ semble t-il.

Lorsqu'elles vivent en chenil, les chiennes semblent continuer à se synchroniser sur les chaleurs des autres chiennes.
Bref, nous regardions les jours et les semaines passer en voyant bien que ses hormones devaient la chipoter, Boréale.
De multiples signes indiquaient que la question était active.

Mais ce fut long.
Bilan: elle a fait espace exactement comme ses premières chaleurs: dix mois et quelques jours.

Fin et début.
Retour à la case départ.
Il semble donc que chez la chienne:

LE RETOUR DES CHALEURS N'OBÉIT PAS À UNE LOI GÉNÉRALE.

En particulier donc, Boréale a repris son cycle de démarrage hormonal en remettant le compteur à zéro.
Le démarrage des chaleurs ne s'est pas fait sur les chapeaux de roues.
Elle a ensuite suivi l'ordonnance des jours qui sont les siens, assez réguliers quant au déroulement.

Au terme, elle nous semble bien soulagée par rapport à ces derniers temps.
Son caractère est bien plus tranquille.
Elle retrouve un plaisir fou à jouer avec Alto.

Inutile de vous dire qu'il se s'en plaint pas!
Et nous trouvons qu'elle est beaucoup plus tendre avec lui.
Surtout au regard des derniers temps où elle supportait mal sa proximité.

Cette période est sûrement loin d'être anodine pour faire la boucle d'une portée.
Et nous espérons une différence dans les semaines à venir:
Boréale à toujours fait une grossesse nerveuse en suivant.

Le fait d'avoir connu le "pour de vrai" va t-il changer quelque chose?

Nous avons choisi un lien d'élection qui décrit le processus des chaleurs.
Nous l'inscrivons dans un nouveau cartel.
Celui qui pourrait figurer pour raconter le début:
LES CHALEURS.

Avec les conseils de vigilance qui vont de pair avec la période.

A SUIVRE SCRUPULEUSEMENT!
SURTOUT QUAND ON NE VEUT PAS DE PORTÉE
!


POUR DE BELLES OREILLES

La beauté absoluta, c'est tout un art derrière lequel il y a un peu de travail!


AU BOULOT!!!
Voici toutes les précisions plus qu'utiles avec une pincée d'agréable pour en finir avec le scotchage des oreilles qui va finaliser des oreilles de diva (ou divo!!!) pour rendre plus clair encore notre lien d'élection au pliage des oreilles

1- La liste du matériel: en plus du sparadrap hypo allergénique, c'est (en noir) du bandage auto adhésif dit COHEBAN pour éviter d'irriter le bord de l'oreille en contact avec le sparadrap.

2-Découper donc pour fixer au bord cette protection.

3- Le "PLI" absolu qui doit faire sa limite à l'endroit du lobe où il y une petite séparation en deux de la peau: faites une répétition, voir deux ou trois avant la générale pour réussir la "Première".

4- En pleine possession de vos moyens, c'est parti, scotchez (vous pouvez aussi vous y mettre à deux pour la sagesse et les mots doux à obtenir le calme de votre nez écrasé).

Il faut que la limite du sparadrap bande de protection soit à la limite sur le lobe du fameux pli double et serrer ni trop, ni trop peu.

5-Voilà à quoi cela doit ressembler une fois posé.

6-Recommencer à l'identique pour l'autre oreille!

Laisser quatre à cinq jours, enlever et masser avec une petite crème apaisante les oreilles dans le bon pli.
Surveiller si les oreilles tiennent.
Si pas:

IIL FAUT RECOMMENCER L'OPERATION.

Ce qui est certain:
Au bout, c'est de belles oreilles tombantes qui feront du ++++ sur déjà bien entendu toute cette beauté de boxer…

Merci fort ARIA de t'être prêtée à la séance photo et à ton maître attentionné d'avoir fixé sur la pellicule pour nous!

L'ACCIDENT

Aucun de nous n'est à l'abri.
La surprise (mauvaise…) peut nous faire perdre notre sang froid et ignorer le premier geste.
Celui qui va donner le temps d'arriver aux secours.
Nous avons trouvé sur le net un sapeur pompier qui prend la peine de nous expliquer comment faire.

Moi je vais photocopier car je ne me rappellerais pas tout.
Et puis aussi un peu pensée magique: conjurer le mauvais sort…

Allegra a tout bien traversé et ça y est elle n'a plus sa "chaussette".
J'ai cru comprendre que rester au CALME a été un mot difficile à comprendre!
Mais que, quand même, elle a fait comme d'habitude:

EXEMPLAIRE…

AU MIEUX!

(Je pense que ses maîtres aussi d'ailleurs…)
LÀ…


Non ce n'est pas un os ordinaire! Celui- ci est de buffle pure qualité suisse!!!
Il permet au chien de se faire les dents , muscler ses machoires et s'occuper autrement que sur les pieds de chaise, table ou autre!
IL NE FAUT JAMAIS DONNER D'OS À VOTRE CHIEN autre que ce genre de gaterie!
En plus d'autres aliments toxiques, c'est dangereux. (toxiques)


Et oui! Aria est passé à la vitesse supérieure de croisière: histoire d'avoir de belles oreilles tombantes pour son boxer!
Les oreilles sont scotchées. (Voir ici comment faire)
Aria: patience, tu seras encore plus jolie!!!


RÉPONSE AUX DEMANDES DE NOUVELLES D'ALTO!


-OUI! ça y est , merci, je vais bien, tout à fait et un solide appétit! C'est quand la gamelle??

IL REPREND DU POIL DE LA BÊTE!



Alto vient de traverser un épisode comme il en arrive aux humains: une gastro entérite.
Le pas simple, c'est qu'il est plutôt du genre pas épais (on dit "sec" dans la langue cynophile).
Et les deux jours sans manger nous ont un peu effarés de sa perte de poids.

Du banal sauf la question de le remplumer car on entre dans l'hiver et c'est l'époque de ce genre de tracas.
Avec l'âge de la construction des défenses immunitaires:
C'est comme pour nous quand on met les enfants à la crèche et qu'ils attrapent tout!!!

Nous avons cherché.
Et trouvé ce qu'on peut donner en plus des croquettes (qu'il bouderait toujours un peu…).
Hormi l'efficacité de petits bouts de viande pour l'appétence, voici le lien qui donne les infos.

Pour ceux qui en auraient besoin, ce sont les céréales que l'on peut rajouter!
Et ça marche:
il reprend du poil de la bête!!!

CRÉATION D'UNE NOUVELLE RUBRIQUE A LA DAME DU NORD!

La vie continue avec les petits qui grandissent, font leur chemin avec leurs grandes et petites histoires.

Je viens de recevoir un article (cliquez sur le lien et ne manquez pas d'aller regarder les commentaires!!!).
Et l'idée est venue de cette rubrique que nous décidons de nommer DE BRIC ET DE BROC.

Parce que La Dame du Nord et ses partis pris, c'est un peu comme une philosophie de vie:
des choix dans la manière de faire et de vivre accompagnés d'une position un peu militante.
Pour donner envie, d'oser le pas et pas forcément comme on pourrait croire qu'il faille le faire.
Pourquoi pas, devenir novateur?
Inventer des manières de faire, autrement.

Où, au final, on ne se contenterait pas de passer le au jour le jour avec nos nez écrasés, mais où on essaierait de
… PENSER.

Je l'ai répété souvent, mes toutes ces années de boxers ont eu cet effet là:
ils me donnent à penser.

Surtout pour m'améliorer.
En tout cas, au moins essayer…

Cet article où notre petit bonhomme de la troupe fait tilt sur la toile me fait cet effet là.
J'étais émue (en plus qu'Alto fasse du bien, comme d'habitude et ceci malgré les apparences au départ!).
Et la pensée qui est revenue dans ma tête, j'ai eu envie de la partager avec vous.

Pour ceux qui nous lisent avec fidélité comme un boxer(!!!) chacun se souvient de l'histoire:
au début le projet d'une portée s'est engagée autour de la DÉCISION d'offrir les chiots à une fondation suisse, ici, qui s'occupe de former des chiens thérapeutes.
Le renoncement à ce projet a été un deuil.

Je ne regrette pas aujourd'hui lorsque je lis l'article posté sur le net ce dimanche…

À cause de tout ce qu'on ne comprend pas mais qui ne doit pas empêcher de s'interroger, de penser, donc.
Mon intuition me souffle que ces petits nous en montreront d'autres!

Pas forcement dans la logique attendue des habitudes d'un destin de boxer promu à une route qui le distingue.
Mais dans des détours de leur chemin où ils continueront de nous donner à réfléchir.

C'est pour ça que l'envie est venue de faire cette place: de bric et de broc.

J'ai déjà dans mon grenier de mémoires quelques récits rapportés des nouvelles qui continuent de nous dire comment les "filles" avancent.
Et je vais profiter de les rencontrer bientôt pour demander à leur maîtres si je peux raconter quelques chapitres en suivant!
Histoire qu'Alto n'imagine pas qu'il doit tirer la couverture à lui!
(Quoiqu'il ne semble pas témoigner dans son caractère de ce genre de travers!!!)

Et vous pouvez tous faire vos commentaires pour alimenter aussi:
Vous, les maîtres ou les éleveurs de cette race merveilleuse,
de récits que j'aurai grand bonheur à commenter si vous le permettez.
Comme nous le faisons tant et tant de vive voix dans la joie de parler d'eux encore et encore!!!

Photo du commentaire d'Alto

Ce jour là
ma fougue a commencé
en sautant de la voiture!
Merci Alain de t'occuper de moi…